Le langage des fleurs : 5 fleurs et leurs significations Le langage des fleurs : 5 fleurs et leurs significations

Pour la Fête des Mères, dites-le avec des fleurs.

Pour la Fête des Mères, dites-le avec des fleurs.

Qui n’aime pas se voir offrir un magnifique bouquet ? Le don des fleurs existe dans la plupart des civilisations, et celles-ci égayent nos vies par leur myriade de couleurs, de formes et de senteurs. Parce que la Fête des Mères - la fête la plus fleurie de l’année - approche, nous avons voulu en savoir plus sur les origines et significations des fleurs à travers les cultures. Découvrez la symbolique derrière cinq fleurs mythiques, des fleurs de choix pour une personne si importante. Laquelle sera parfaite pour elle ?

Le coquelicot, libre et confiant

Le coquelicot est une fleur à la fois pleine de vie et apaisante. D’un côté, son nom même, qui vient étymologiquement de « cocorico » - puisque son rouge vif rappelle la crête des coqs - et son côté sauvage, qui pousse où bon lui semble mais se fane aussitôt cueillie et apprivoisée. De l’autre, son association à Morphée, puisque ses graines invitent au sommeil et soignent la nervosité et l’hyperémotivité. Quoi qu’il en soit, c’est une fleur qui sent bon la route des vacances, la saison estivale et les champs à perte de vue où l’on repère quelques coquelicots disséminés au gré du vent. Cela en fait une fleur qui convient aux personnes qui aiment sortir du lot, être le centre de l’attention. C’est la fleur des esprits libres, douce et pleine d’assurance.

La marguerite, innocente et optimiste

« Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… pas du tout ». Dans nos imaginaires, la champêtre marguerite est synonyme de printemps, d’amours de jeunesse et d’innocence enfantine. Souvent associée au Jardin d’Eden, au Moyen-Âge la marguerite était l’un des symboles principaux de l’amour courtois, pur et innocent : lorsqu’une demoiselle souhaite officialiser son amour pour un chevalier, elle en porte dans ses cheveux et l'autorise à graver une double marguerite sur son armure qui signifie « Dès votre retour, je vous épouserai ». La plus gaie des fleurs apporte de la joie partout où on la dispose et se porte en couronne dans les cheveux ou autour du cou. Offrir des marguerites, c’est retrouver l’insouciance de notre enfance, lorsque l’on fabriquait des colliers pour sa maman les longs après-midi d’été….

 

Le tournesol, entre fierté et admiration

Radieuse, la fleur de tournesol suit le rythme du soleil et les Grecs anciens avaient une explication pour cela : Ovide raconte que Clytie était une nymphe d’eau, qui filait le parfait amour avec le dieu du soleil, Hélios. Hélas, celui-ci eut une aventure avec sa sœur, Leucothoé. Leur père, furieux, enterra Leucothoé vivante et Hélios ne pardonna jamais à Clytie. Celle-ci, par désespoir, se laisse mourir de faim sur un rocher sans détourner les yeux du soleil et par pitié, Hélios finit par la transformer en fleur : un magnifique tournesol. Elle symbolise donc l’espoir et l’ambition mais par sa taille, également la fierté et la grandeur. Son paradoxe réside dans le fait qu’elle est à la fois grande et pousse vers le haut mais ne peut vivre sans son soleil - ce qui en fait un symbole de loyauté et d’admiration sans fin.

 

Le lys, majestueux et pur

Le lys est le roi des fleurs. Vénéré par les Égyptiens, il est également dans la mythologie grecque « la fleurs des fleurs », associé à Héra. L’histoire veut que Zeus, son époux, eut un un fils avec une mortelle. Il souhaitait que son fils Héraclès devienne immortel et le fit allaiter par Héra. L’enfant téta vigoureusement, si bien que les gouttes de lait se répandirent dans le ciel pour former la Voie Lactée et sur la terre, donnant naissance au lys blanc. Lorsque les Croisés rapportent le lys en Europe, les Chrétiens en font le symbole de l’amour chaste, de la pureté et donc de la Vierge Marie. Et étant donné que le Roi est également un « élu de Dieu », il devient aussi le symbole de la royauté et donc de la France. Vertueux, pur et d’une beauté à couper le souffle : le lys représente la noblesse des sentiments.

La tulipe, fleur aux mille couleurs

Originaire de Turquie et très présente dans les Mille et Une Nuits, la tulipe représentait pour les turcs le paradis sur terre et doit son nom au mot türbent (ou turban), car tout comme cette coiffe, elle peut revêtir de nombreuses formes et couleurs. Chaque couleur a une signification amoureuse, il faut donc bien faire attention lorsqu'on la choisit et plus elle est rare, plus elle est précieuse. Les hollandais le savent bien puisqu’au XVIIe siècle ils se les arrachent à prix d’or, menant beaucoup à leur ruine lorsque le prix finit par s’effondrer.

Il y a cependant une couleur que nul n’est parvenu à donner à la tulipe : le noir. Muse imaginaire d’Alexandre Dumas ou encore Baudelaire, celle-ci est même devenue une expression littéraire : « découvrir une tulipe noire ». Mais rassurez-vous, des couleurs, la tulipe n’en manque pas : du jaune, pour les amours impossibles au rose des amours naissants, en passant par le violet pour la prospérité. Et si l’on en offre une panachée c’est une belle preuve d’admiration. Alors, quelle(s) couleur(s) choisirez-vous ?

 

Maintenant que vous en savez plus, offrez à votre maman une fleur qui ne fanera jamais, voire même un splendide bouquet. Parce qu’elles méritent une belle preuve d’amour.




Parcourez les champs de fleurs



Autres idées pour la Fête des Mères



Texte : Diane Mironesco

 
×