La pétillante et prolifique artiste sud-africaine Victoria Verbaan aime peindre des femmes fortes, confiantes et sexy, dans des scènes vaporeuses et oniriques. Nous avons profité de son passage à Berlin pour en savoir plus sur ces mystérieuses créatures. Suivez nos pérégrinations à travers les rues effervescentes de Berlin, notre session de peinture en studio et découvrez le parcours de la talentueuse Victoria, une artiste à la joie de vivre contagieuse, passionnée, curieuse et passionnante.

Où habites-tu et qu’est-ce que tu y fais ?

J’habite en Afrique du Sud, dans un endroit qui s’appelle Kloof, avec ma fille Phoebe et mes autres enfants : nos deux teckels crème à poils longs, Marigold et Gracie. Ils sont tous si mignons ! Chaque jour est différent. Cela dépend totalement des projets sur lesquels je travaille sur le moment, si j’ai une exposition à venir ou des projets sur-mesure pour des commissions. J’essaie de garder de la flexibilité les après-midi : je suis généralement en train de manipuler, déplacer, examiner divers travaux et autres petites choses. Jongler avec tout cela est glorieusement mouvementé, mais j’adore ça !

Comment te décrirais-tu en tant qu’artiste ? En tant que personne ?

Mon travail est plein d’espoir, fantastique et brut. Vous y décèlerez un sens de l’humour et de la personnalité : j’y canalise ma gentille vilaine fille intérieure. C’est fun et j’adore la couleur, même si je travaille davantage sur des monochromes en ce moment. Il y a tant d’idées que je dois faire le tri et rapidement exécuter ces décisions pour ne pas m’égarer. Même si je suis méticuleuse et intransigeante en ce qui concerne la qualité du produit final, les designs eux-mêmes gardent une certaine fraîcheur du fait qu’ils ne sont pas sur-travaillés.

En tant que personne, je suis déterminée et résiliente. J’ai appris à être adaptable et à persévérer lorsque les choses se compliquent. Cette citation d’Audrey Hepburn me vient à l’esprit : « Rien n’est impossible, le mot lui-même dit ‘I’m possible’ (je suis possible) ». Cela signifie que je sais que peu importe ce que j’imagine, je peux le faire. Exalter et donner le sourire sont des choses très importantes pour moi également, donc si je peux d’une manière ou d’une autre faire cela à travers mon travail, j’adore !

 

Tes œuvres semblent raconter des histoires, commes des souvenirs distants ou des rêves. Les titres sont également très mystérieux et peuvent laisser le spectateur perplexe. Peux-tu nous en dire plus sur ces scènes ?

Peindre et illustrer sont mes échappatoires. Cela me permet de me lancer des défis et explorer les différentes facettes de la vie, au quotidien. Mes peintures nous rappellent de croire en nous-mêmes, rester courageux et rêver. Ce sont des instantanés de scènes qui se jouent parfois dans ma tête. Penser aux titres est souvent la meilleure partie de ma journée ; ils peuvent donner à un tableau plus de profondeur et de sens. Et si l’illustration vous fait sourire, c’est que j’ai fait mon travail… Un de mes titres favoris est Queen Quixotic - qui représente pour moi une femme avec des étoiles dans les yeux, à la fois idéaliste et complètement irréaliste. Un autre qui résonne particulièrement en moi est Coffee and Pistols for Two.

Quels sont tes plans pour le futur ? Quelque chose en particulier que tu voudrais partager ?

J’ai appris à ne pas précipiter les choses mais plutôt à être sûre de moi en ce qui concerne comment et avec qui je travaille. Je suis sur le point de lancer à nouveau mon site victoriaverbaan avec des nouvelles œuvres et une édition limitée de tee-shirts. J’ai hâte de découvrir l’accueil qui leur sera réservé, je n’ai jamais réalisé à quel point c’était difficile de créer le tee-shirt parfait… c’était intéressant ! Et je ne cesserai jamais de rêver à ma propre ligne de boutiques, mais cela viendra avec le temps. Enfin, j’aimerais participer à une expo internationale dans l’année qui vient.

 
 
×