Berlinoise d’adoption, la blogueuse Claudetta a dédié sa vie à la décoration et à sa passion pour les intérieurs d’inspiration nordique. Emblématique du style scandi en vogue dans la capitale du cool, son appartement au cœur de la ville réunit tous les éléments d’un intérieur à la fois cosy et terriblement photogénique : mobilier vintage, béton à nu, objets chinés, de l’art graphique, des plantes luxuriantes et un chat. Nos experts lui ont rendu visite un après-midi pour boire un café, parler de sa passion et échanger quelques conseils de style...

Originaire de Brandebourg, Claudetta a étudié dans la pittoresque ville de Potsdam, où elle commence à écrire et prendre des photos pour son blog de déco ‘Do it, but do it now’. C’est lors de ses débuts en tant qu’agent immobilier qu’elle découvre sa vocation et son instinct naturel pour la déco et la photographie. Aujourd’hui, elle compte des milliers d’adeptes, qui font confiance à ses goûts irréprochables et s’inspirent de ses visites d’appartements, conseils DIY et bons plans à Berlin ou à travers le monde.

Je suis constamment active et adore la vitesse de Berlin, les possibilités de cette ville et l’inspiration constante qui émane de cette agitation.

Son ami et elle étaient tous deux résidents du quartier de Mitte à Berlin, le cœur battant de la ville. Lorsqu’ils ont voulu emménager ensemble, ils ont trouvé leur coup de cœur un peu plus loin, à la frontière du très branché Prenzlauer Berg, ce qui leur convient encore mieux puisqu’il se trouve dans ces tranquilles petites rues pavées où cafés intimistes et boutiques vintage se côtoient en parfaite harmonie. Une atmosphère idéale, donc, pour créer un cocon cosy et affronter les rudes hivers berlinois.

Comment adopter le style nordique de Claudetta ?

Adopter le Lagom comme mode de vie

D’emblée, son appartement nous enveloppe dans une atmosphère intime et cosy. Fauteuils en rotin sur lesquels sont pliées de moelleuses couvertures, canapé aux mille coussins rebondis… tandis que les fumets de café artisanal émanent de la cuisine, on s’imagine bouquiner dans ce havre de paix, réminiscent des foyers suédois. Mais il ne déborde pas pour autant d’objets, on y respire.

« Je décrirais mon appartement comme étant décontracté, original et confortable. », dit-elle. Ce sentiment, les scandinaves et plus particulièrement les suédois, ont leur propre définition : le Lagom. Très en vogue, cette tendance venue du Nord consiste à trouver l’équilibre, le juste milieu. Ni trop, ni pas assez. Ainsi, nos experts pensent qu’il s’agit de ne pas accumuler trop d’accessoires mais de mettre en valeur une œuvre sur un mur, comme par exemple « Asymmetrisk » par Mandy Rep.

 
Je ne décrirais pas mon style comme étant coloré - je me lasse tellement vite que j’ai toujours peur d’en être fatiguée trop rapidement. C’est la raison pour laquelle nous avons sélectionné des couleurs légères et naturelles pour l’appartement.

Décorer en sobriété, neutralité et lumière

Lumineux et jouant avec les couleurs neutres, dans cet appartement on sent que chaque objet a sa place et a été méticuleusement sélectionné pour se fondre dans l’ensemble. C’est la raison pour laquelle Claudetta est inspirée par le design scandinave, dont elle dit que c’est un style « propre mais naturel ». Pour rester dans cet esprit lagom, minimaliste mais chaleureux, elle opte donc pour des camaïeux de beige (écru, coquille d’œuf ou vanille) ou de gris (taupe, mastic ou argent).

Bénéficiant de six mois de lumière par an, et six mois d’obscurité, c’est un détail que l’on néglige pas sur les latitudes septentrionales. D’Oslo à Helsinki, les intérieurs sont clairs et les fenêtres grandes, pour permettre de capter la lumière toute l’année. Nous avons donc arrangé une œuvre aux couleurs neutres telle que « BAU1 » par Andreas Jarner, dans un coin bien lumineux du salon.

Changer, bouger, ne jamais s’ennuyer

Les deux grandes forces de Claudetta sont qu’elle puise son inspiration partout et qu’elle est infiniment curieuse. Lorsqu’elle n’est pas en train de voyager ou d’arpenter la ville avec son appareil photo, Instagram et Pinterest lui permettent de voyager dans les intérieurs du monde entier depuis son canapé. Tout comme le reste de la décoration chez elle, l’art qu’elle accroche aux murs peut changer aussi régulièrement que ses aventures.

Parfois, elle aime laisser les murs nus et faire apparaître le béton, d’autres, elle aime chiner des œuvres aux puces ou choisir des tirages d’artistes en ligne. Nous lui conseillons donc de donner libre cours à son esprit vagabond, avec des designs qui lui rappelleront ses voyages comme « Copenhagen » par Naxart.

Ces jours-ci, je suis me suis prise de passion pour le rotin, et nous avons beaucoup de bois et de contre-plaqué dans l’appartement.

Faire feu de tout bois

Afin de contrebalancer les tons neutres du mobilier, Claudetta a un penchant pour les matières naturelles telles que le bois. Des bois luxueux du mobilier des années 60 et 70, chiné au gré de ses pérégrinations dans la ville, au contre-plaqué et au rotin, toutes les nuances sont présentes -ce qui vient rompre l’uniformité des couleurs. À assortir à ces tons, on peut aisément imaginer de la photographie de paysages de forêts, majestueux, apaisants et pleins de promesses de grand air. Nos experts ont choisi pour cela « Jungle Rum » de Airpixels Media.

 

Enfin, celui qui contribue vraiment à rendre l’espace vivant : le chat, Tigerlily. Il se promène lascivement entre la cuisine et le salon, toujours prêt à se blottir sur le canapé. C’est d’ailleurs quelque chose à laquelle Claudetta pense lorsqu’elle accroche ses tableaux : faire attention à ce qu’il soient hors de portée du chat. Si on lui demande quels projets lui tiennent à cœur, elle nous parle de réaménager le salon en modifiant la disposition des meubles, le tissu du canapé ou la couleur d’un mur. Mais en réalité, ce dont elle rêve est de trouver un appartement plus grand, pour pouvoir accrocher encore plus d’œuvres au mur…



Voir toute la collection Chic Nordique

 
×